Né le 12 août 1969. Vit et travaille à Paris.

Dix ans déjà que Patrick Bonnard porte son regard sur la scène musicale cubaine et ses coulisses en s’intéressant particulièrement à la musique populaire dansante, courant musical appelé Timba.

C'est initialement à travers sa passion pour les musiques et les danses traditionnelles cubaines qu'il découvre Cuba pour la première fois en 2002, où il séjournera à de multiples reprises.

Il commence à photographier la scène musicale live lors des tournées françaises des principaux orchestres de salsa cubaine puis  en Septembre 2002, à l’issue du "Festival Salsa y Toros" de Dax, le hasard le fait côtoyer les légendaires percussionnistes  Changuito et Tata Guïnes dans le train de nuit qui les ramène à Paris. Subjugué par cette brève rencontre fondatrice, il projette de raconter l’histoire de ces musiciens qu'il admire et n'aura de cesse d'aller à leur rencontre en dehors de la scène avec comme seul passeport son appareil photo.

Entre Paris et La Havane, désormais spectateur invité de l'autre côté de la scène,  il assiste aux sessions d’enregistrement dans les studios havanais, aux répétitions dans les vieux cinémas abandonnés, aux tournages de clips, aux diverses manifestations de l'industrie musicale cubaine, accompagne les musiciens en tournée et se rend dans les écoles de musique havanaises, pépinières des talents de demain. Un parcours jalonné de rencontres avec les fondateurs de la timba auxquels il souhaite rendre hommage à travers ses images en noir et blanc, mais aussi avec de jeunes espoirs du jazz.

Evitant la représentation et la mise en scène, oeuvrant pour la mémoire photographique de la musique cubaine, il témoigne de la réalité quotidienne de musiciens d'exception qui s'offrent à son regard dans un rare espace de convivialité et de liberté. 

Please pardon our appearance while we built this site

© Copyright Patrick Bonnard 2014 - All rights Reserved

Patrick Bonnard